AuthorsDen.com   Join Free! | Login    
   Popular! Books, Stories, Articles, Poetry
Where Authors and Readers come together!

SIGNED BOOKS    AUTHORS    eBOOKS new!     BOOKS    STORIES    ARTICLES    POETRY    BLOGS    NEWS    EVENTS    VIDEOS    GOLD    SUCCESS    TESTIMONIALS

Featured Authors:  Lloyd Lofthouse, iWynn Schiller, iHank LeGrand, iElizabeth Weeks-Rowe, iR. Glenn Brown, iFrank Ryan, iLois Santalo, i

  Home > Cultures > Articles Popular: Books, Stories, Articles, Poetry     

Emile M Tubiana

· + Follow Me
· Contact Me
· Books
· Articles
· Poetry
· Stories
· Blog
· 1,192 Titles
· 3,228 Reviews
· Save to My Library
· Share with Friends!
·
Member Since: May, 2007

Emile M Tubiana, click here to update your pages on AuthorsDen.




Featured Book
The Georgian Embrace (Calum's Curse: Book Two)
by Sky Purington

Is it present day or three hundred years ago? Time hop with Devin and Isabel in a house unlike any other...  
BookAds by Silver
Gold and Platinum Members


Books by Emile M Tubiana

La Hara, le berceau des Juifs Tunisiens,
by Emile M Tubiana   
Rated "G" by the Author.
Last edited: Sunday, August 16, 2015
Posted: Sunday, August 16, 2015

  Print   Save    Follow    Share 

Recent articles by
Emile M Tubiana

La voie vers la paix
I wonder why our president does not get along with Netanyahu
Be Generous towards Netanyahu
La voie vers la paix
It would be wise to reevaluate the Iran situation
Il vaut mieux réévaluer la situation avec l'Iran
Obama is unfair
           >> View all

par Emile Tubiana

Article | lun, 10/08/2015 - 15:13

  La Hara, le berceau des Juifs Tunisiens, par Emile Tubiana

 
            Maintenant que les Juifs n’existent pratiquement plus en Tunisie, nos compatriotes tunisiens musulmans essayent d’écrire l’histoire comme ils la voient aujourd’hui et sans tenir compte de l’élément le plus important dans l’histoire juive, soit l’état d’âme et l’esprit qui créait une ambiance qui n’existe plus en Tunisie. Par là je ne veux pas faire du tort à nos compatriotes musulmans, car ils ont une autre ambiance, qui diffère de la nôtre, à l’exception des seuls Musulmans qui avaient vécu avec les Juifs, que ce soit à la Goulette, à l’Ariana ou à Tunis et qui chérissent encore ces temps. Ceux qui avaient détruit la Hara ne se rendaient sans doute pas compte que ce lieu qui abritait les Juifs pauvres était le lieu le plus riche de l’histoire et de la culture des Juifs tunisiens. De cette Hara sont sortis les plus célèbres des Tunes dans presque tous les domaines. Ce lieu hébergeait de nombreux monuments historiques et religieux qui étaient aussi chers aux Juifs que les mosquées aux Musulmans.

 

            Aujourd’hui les Juifs sont éparpillés à travers tout le globe et nous ne serons jamais satisfaits de notre sort, depuis que les Romains nous avaient chassés de Jérusalem et de nos villages en Galilée ou en Judée.  Voici une des raisons pourquoi nous aimons notre Tunisie, car c’est la seule place que nous avons considérée comme notre pays et nos villages, puisque nous étions là avec les Phéniciens, et bien avant les Arabes.  Hélas maintenant c’est trop tard pour nos générations, de retourner ou de retrouver la vie que nous avons connue. C’est pourquoi le Juif tunisien parle toujours du bien de son pays, car pour rien au monde nous ne voulons salir le nom de notre berceau.

 

            Certains compatriotes musulmans, qui connaissent les valeurs, disent encore : « nous  regrettons que nos frères juifs aient dû quitter leur pays pour toute raison que ce soit. »  A ceux-là je dis : « Barakalah Fikoum, nous aussi on ne vous oublie pas. »

             Je dis encore à mes enfants : « vous pouvez voir la philosophie et l'histoire de plusieurs siècles trouver leur expression vivante dans tous les domaines de la vie des juifs de Tunisie. » 

            C’est dans ce contexte qu’il faut voir et comprendre ceux qui sont nés en Tunisie. Ces cultures et civilisations ont modelé l’homme, sans tenir compte de sa religion ou de sa nationalité d’origine.

            On sentait alors que le temps s'était arrêté ; nous respirions le temps.  Il ne fallait pas se presser.  La vie moderne nous donne beaucoup d’avantages techniques et matériels, mais elle nous prive de notre temps qui est l’élément le plus précieux de notre vie.

 

            Parfois lorsque je m’éloigne de quelqu’un, c’est parce qu’il me prive de jouir du temps qui à son tour me donne de la joie et de l’amour.

            Le fait que  la Tunisie s’aligne aujourd’hui avec tel pays arabe ou autre ne doit pas nous enlever l’amour de notre terre et de notre histoire qui reste intouchable et inchangeable.  Je répète ce que nos vieux disaient : « Khali Qalbek Endif Ousafi Raou Chay Ma Ydoum », ce qui veut bien dire : « Gardez votre cœur propre et pur car rien ne dure. Tout est éphémère. » Certains ne comprennent pas pourquoi après tant d’années de séparation nous aimons toujours notre pays.

 

            Il est clair que nous aimons notre pays natal, il est le berceau de notre enfance et de notre jeunesse et pour certains il est le berceau et le siège de toute leur vie. Il est bien entendu que tout cet amour est le fruit de plusieurs générations. Chacun de nous a des souvenirs et de mémoires inoubliables et personne ne pourra nous les enlever, ils sont les nôtres à jamais. Beaucoup de ces mémoires sont nées de différents faits, différentes places, certains moments, certains membres de la famille, des amis ou des êtres qu’on a connu, des croyances religieuses ou spirituelles. Le Tunisien en principe est bon, gentil, doux, aimable, charitable, compatissant, gai, joyeux, bon vivant, non violent, il est de même créateur et artiste.

 

            La croyance religieuse non fanatique joue un grand rôle chez le Juif tunisien. Il a une foi mystique, elle s’exprime à travers nos saints. Pour les uns, Rebbi Hai Taieb Lo Met de Tunis pour d’autres Rebbi Fraji Chaouat de Béja qui est enterré à Testour, pour les Juifs du sud, la Ghriba à Djerba ou El Ma’arabi à El Hamma. En principe nous aimions tous les saints et nous les visitions tous tant que les moyens et le temps le permettaient. Et de même, les Tunisiens musulmans sont aussi croyants que les Juifs, c’est pourquoi nous avons en Tunisie beaucoup de mausolées de Marabouts (Qoba). Du reste chaque Tunisien juif, musulman ou d’autre religion est croyant à sa façon et chacun à son saint et sa foi préférés. Que la Tunisie a su capitaliser sur la Ghriba, ”SAHTEN” pourquoi pas, mais ne mentionner que la Ghriba serait ignorer les autres saints très chers  pour la majorité des Juifs tunisiens.  Pour citer les Saints tunisiens: Rebbi Hai Taieb Lo Met à Tunis, Rebbi Fraji Chaouat de Béja enterré à Testour et El Ma’arabi à El Hamma, (sans oublier le miracle du char allemand) et autres (A’lihem Essalam).

 

            Je reviens à ceux qui ont une nostalgie ou un remords parce qu’ils habitent hors de la Tunisie. Il est naturel d’avoir une nostalgie pour sa terre natale. Aimer son pays ne peut que nous honorer. Celui qui a de l’amour envers sa terre ne peut que faire du bien, après tout, c’est cette force que nous voulons déclencher afin qu’elle jaillisse comme dans le passé et afin qu’elle nous inonde de son influence bienfaisante. Il ne faut pas habiter la Tunisie pour mieux l’aimer et il ne faut pas avoir aucun remords. Quand nous parlons du bien de notre pays natal, nous nous faisons respecter.  J’avais justement créé un proverbe à ce sujet qui dit: « Eli Izayen Darou Izayen Halou » (Celui qui embellit sa maison embellit son sort). Nous sommes tous nés dans un bon et beau pays. Nous l’aimons tel qu’il est sans conditions. Que nous le voulons ou pas on nous reconnaissons tous comme des Touansa. Certains ne comprennent pas ce langage. Je considère qu’a mon âge je comprends que leur façon de penser est différente que celle de ma génération.

 

 Emile Tubiana

 


Reader Reviews for "La Hara, le berceau des Juifs Tunisiens,"


Want to review or comment on this article?
Click here to login!


Need a FREE Reader Membership?
Click here for your Membership!


Reviewed by Jane Noponen Perinacci 8/16/2015
Ahh!! You have shown us some of your finest memories. Thank you for sharing!

Love ya!

Jane
Popular Cultures Articles
  1. La Hara, le berceau des Juifs Tunisiens,
  2. Ethiopian Folklore and Folkmedicine
  3. The Chinese Experience in Hawaii
  4. What If?
  5. Pathological
  6. ISLAM-O-PHOBIA
  7. Cup-Marks and Pre-Historic Rock Carvings:
  8. We Kill Everything, In Pursuit of Oil
  9. A Jewish Bronx Tale
  10. Christmas

L'ancêtre noire / The Black Ancestor ( see: The Benevolent American .. by Albert Russo

One day, Leodine's uncle, eavesdropping on his parents, will reveal to the young girl that her deceased American father had a black great-grandmother. This news shatters Leodine a..  
BookAds by Silver, Gold and Platinum Members

Wandering In The Shadows of Time: An Ozarks Odyssey by Velda Brotherton

A view of the Ozarks seen through the eyes of those who lived the hardships told by the author who returned to her home after years of wandering elsewhere...  
BookAds by Silver, Gold and Platinum Members

Authors alphabetically: A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Featured Authors | New to AuthorsDen? | Add AuthorsDen to your Site
Share AD with your friends | Need Help? | About us


Problem with this page?   Report it to AuthorsDen
© AuthorsDen, Inc. All rights reserved.