AuthorsDen.com  Join Free! | Login 

 
   Popular! Books, Stories, Articles, Poetry
Where Authors and Readers come together!

Signed Bookstore | Authors | eBooks | Books | Stories | Articles | Poetry | Blogs | News | Events | Reviews | Videos | Success | Gold Members | Testimonials

Featured Authors: Eileen Granfors, iGwendolyn Thomas Gath, iJohn McCoy, iByron Edgington, iMichele Poague, iDonald Beaulieu, iTony Bertot, i
Buy Signed Books > Les sources de valeurs $32.96The sources of values $32.96The challenge $26.95Le défi $26.95Marcel, le jeune esprit positif, livre 3 $21.97Marcel, the young positive mind, book 3 $21.95Les sources de valeurs $32.96The sources of values $32.96Food for thought $22.49Matière à penser $21.96A stranger's wonderful chronicles, Book  $30.95Les merveilleuses chroniques d'un étrang $31.50
  Home > Action/Thriller > Books

Popular: Books, Stories, Articles, Poetry   


Antoine Archange Raphael

  + Follow Me   

· 78 titles
· 23 Reviews
· Share with Friends!
· Save to My Library
·
Member Since: Nov, 2009

   Sitemap
   My Blog
   Contact Author
   Read Reviews

Books
· Les sources de valeurs

· The sources of values

· The challenge

· Le défi

· Marcel, le jeune esprit positif, livre 3

· Marcel, the young positive mind, book 3

· Les sources de valeurs

· The sources of values

· Food for thought

· Matière à penser


Articles
· About The challenge

· Au sujet de Le défi

· Les sources de valeurs, par Antoine A Raphael

· The sources of values, by Antoine A Raphael

· La signification de la justice dans Vaudou, dans les limites de la loi

· L'harmonie et le contraste, l'atout féminin

· The female element in Harmony and Contrast, the female impact, by Antoine

· The essential role of requited love in Ninny's home, the confrontation

· Le rôle primordial de l'amour partagé dans la maison de Nini, la confronta

· L'âge énigmatique de Marcel, dans Marcel, le jeune esprit positf


Poetry
· Le mariage

· Autre que je suis

· La belle Jasmine

· Sunset in N'kamba

· Un coucher de soleil à N'kamba

· Un simple geste

· A simple gesture

· A moment of silence

· Une minute de recueillement

· Other than I

         More poetry...
News
· dear Authors and readers

· Where to find new editions of my works

Antoine Archange Raphael, click here to update your web pages on AuthorsDen.
Books by Antoine Archange Raphael
L'harmonie et le contraste, l'atout féminin, Livre 2
by Antoine Archange Raphael  Antoine Archange Raphael 

Share this with your friends on FaceBook
Books by Antoine Archange Raphael
· The sources of values
· Les sources de valeurs
· The challenge
· Le défi
· Derrick, le sage adolescent et son association salvatrice
       >> View all 42

Category: 

Action/Thriller

Publisher:  www.lulu.com ISBN-10:  1435762633 Type:  Fiction
Pages: 

404

Copyright:  December 21, 2010 ISBN-13:  9781435762633


Click here to buy this book!

Get your Signed copy today!

Amazon
Lulu
Amazon
Barnes & Noble.com
L'harmonie et le contraste, l'atoiut féminin, Livre 2

C'est la version françaie de "Harmony and Contrast, the female impact, book2".
Both, book 1 and 2 have been published recently by www.lulu.com

Le second volume continue la saga et, comme le premier, il vise à montrer combien la vie se développerait harmonieusement, si des morveux et des méchants n’avaient pas l’intention de la compliquer initialement. Par analogie, Pierre Lejeune, le personnage principal de ce roman, a étendu l’idée de cette simplicité possible dont l’infirmière, « son ange gardien, au cours de son état comateux », lui a montré le chemin et il a pensé combien la terre serait merveilleuse sans l’existence de barrières inutiles inventées par nous-mêmes. En effet, dans la perspective de Pierre et de son infirmière, la simplicité paraît comme la clef de la réalité. Sans doute la simplicité devient une gageure pour la complexité de nos esprits avec leurs tendances à bâtir des théories compliquées. Car, toute chose prise en considération, la vie, par exemple, est relativement simple. Nous naissons, grandissons, humons de l’air frais, buvons, mangeons, vaquons à des activités variées qui ne demandent pas beaucoup de nous. D’ailleurs, tout ce dont nous avons besoin vient gratuitement de la nature...

Excerpt
Sans aucun doute, j’ai rencontré Faye dans des circonstances extrêmement difficiles qui ont révélé nos affinités : l’égard pour les autres, un optimisme irrésistible et un amour réel des valeurs transcendantes. Les biens de la terre ne nous ont jamais obsédés.
Je pense que ces éléments de notre philosophie existentielle forment le soubassement de notre harmonisation inaltérable.
Cependant, en ce qui me concerne, même si je n’avais pas rencontré Faye dans des circonstances peu communes, elle serait l’élue de mon cœur. Elle symbolise la féminité idéale. Pourquoi pensé-je ainsi ? Il s’agit d’un mystère que je n’arriverai sans doute jamais à déchiffrer, car ses origines se perdent dans mes tendances et dans certains impondérables défiant toutes les enquêtes scientifiques. Je présume seulement que les influences bénéfiques de mon feu père sur moi y jouent un rôle important.
En me rappelant la façon dont il a inculqué le concept de féminité en moi et une quantité d’autres croyances, je réalise notre harmonie avant sa mort. Je ressens aussi un certain regret de ne pas l’avoir à mes côtés pour me guider de sa sagesse naturelle.
Sa « conférence » sur la « féminité idéale » me devient si lucide que j’éprouve la présence de cet homme généreux et perspicace.
Un samedi ensoleillé, ma mère, ainsi que ses amies et proches, faisait les magasins à l’Avenue Jamaïque, à Queens, l’une des sections de New York. Aller au centre commercial le premier jour de la fin de semaine devenait à ces dames un genre de rituel à ne pas renvoyer pour rien au monde (malgré la foule des acheteurs potentiels se coudoyant sans cesse). Les dimanches étaient réservées aux préoccupations religieuses et aux réunions familiales. Ces femmes-là emmenaient souvent leurs filles pour les initier tôt dans cette manière d’habitude de consommation et d’exaltant divertissement : manger chez Macdonald, Burger King et d’autres fast-foods (sans oublier les fromageries).
Ce samedi-là, mon père saisit l’opportunité d’avoir un « tête-à- tête entre hommes » avec moi. Nous nous asseyions dans le sofa côte-à-côte.
Nous avions eu l’intention de suivre un match de football à la télé muni d’un écran de cinquante-deux pieds, mais nous changerions d’avis. Le désir paternel de se confier à moi avait la priorité sur tout. De sa voix profonde mais mélodieuse, cet homme (comme je l’ai dit d’une générosité singulière) « dressait l’image » de ma femme idéale et «décrit » le type d’homme qu’il aimerait me voir devenir.
« Peter, écoute-moi bien, commença-t-il sur un ton qui semblait indiquer qu’il avait une prémonition de sa mort imminente, j’adore ta mère, et ce que je te dirai, au cours de son absence, viendra du fond de mon cœur.
« Je sais que ce monde change vite, au point d’avoir l’impression de trépigner d’une constante inquiétude de ne pas répondre un jour à la course vertigineuse des temps modernes. Les décisions se prennent maintenant à l’internet ou au programmeur. Les femmes deviennent, de plus en plus, aussi éduquées que les hommes et aspirent aux positions importantes dans l’administration et le secteur privé. Malgré tout, cette évolution intégrée dans la trame de l’histoire moderne, ne devrait point nous alarmer, en tant qu’hommes. Elle devrait plutôt nous apaiser.
« Les familles se raffermissent, deviennent plus indépendantes des hasards de l’existence, car un seul salaire satisfait difficilement les besoins primaires familiaux, avec cette inflation galopante. Je me souviens du temps où je me procurais l’épicerie avec vingt dollars et retournais à la maison avec des sacs de nourritures. Aujourd’hui soixante, dollars n’arrivent pas à satisfaire nos besoins, en ce concerne l’épicerie.
« Ce n’est pas tout.
« Nous affrontons un nombre croissant d’obligations créées par la vie moderne.
« Ceci dit, laisse-moi te faire les suggestions suivantes : tu ne n’épouserais point une femme pour la galerie, pour sa beauté et ses jambes proportionnelles, pour ses yeux de colombe, son sourire angélique et pour son esprit puissant étonnant le monde. Certes, elle resplendira de beauté et de charme (il eut un petit rire). En somme, je me demande si la Nature ou Dieu fabriquent maintenant des femmes vilaines. Ces jours-ci, pour une raison inconnue de nous, partout où je vais, je ne vois rien d’autre que des créatures angéliques (il riota une fois de plus). De toute façon, ta femme ne se confondra point avec un objet de curiosité.
« Elle sera une personne que tu aimes, celle avec qui tu vivras, dans l’intimité quotidienne de ta maison. Réfléchis un instant : tes enfants, à un moment donné, te laisseront ; tes amis et tes proches deviendront vieux et seront incapables de rester en contact avec toi et de te visiter souvent. Alors, ta femme deviendra la concrétisation de ton rêve ; elle partagera ton lit, tes biens, tes moments de tristesse, tes instants de joie, jusqu’à la vieillesse et à la mort.
« La vie semble drôle et apparemment sans buts. Elle rappelle un voyage qui s’achèvera dans la nuit totale. Nous aimerions en vain qu’elle perdure. Nous tous nous effectuerons ce voyage éternel et nous soumettrons à cette loi irréversible. Malgré tout, quand l’histoire familiale se déroule suivant le pattern que j’ai décrit, nous avons le droit de parler d’une « fin heureuse ».
« Ton épouse sera une source de joie et te donnera l’impression que tu es le capitaine du bateau, bien que, entre nous, nous connaissions le chef réel. Tu consentiras aussi à des sacrifices pour elle, comme elle méritera ton total engagement.
« Elle sera absolument douce. Elle ne pourra être grincheuse, coléreuse et maniaque. La maison d’un homme représente son château, non une prison infernale. Si elle arrive à la maison avant toi, elle n’hésitera point à commencer le dîner, comme tu agiras de même au cas où tu l’y précéderais.
« Certaines femmes modernes, devenues des « associées financières », insistent sur le partage toujours des responsabilités à cinquante pour cent. En réalité, elles passent leur temps à faire des remontrances avec leurs maris au sujet de cette association d’égalité et à en imposer le respect. Tu n’as pas besoin d’une telle femme ; elle te rendra misérable et grincheux (comme elle).
« Arrivé à la maison, tu recevras d’elle un geste de bienvenue : un brûlant baiser, un mot tendre, n’importe quoi capable de distraire ton esprit du temps de chien connu au travail ; et vice versa.
« Je touche à un important aspect de cette union : en tant que professionnel (et je parle d’expérience), tu auras affaire à beaucoup de gens rudes, qui jurent sans raison, qui crient après toi, qui parfois affichent de l’ingratitude envers toi, à telles enseignes que tu croiras que Dieu les a envoyés pour mettre ta patience à l’épreuve.
« Tu rends service à quelqu’un aujourd’hui ; tu lui diras un petit hello demain ; lui, il te dévisagera comme il le ferait à un aliéné mental. Tu seras chanceux s’il te demande : « Vous ai-je rencontré quelque part ? »
« Ces gens croient fermement qu’ils sont destinés à recevoir, non à donner. Ils ignorent la notion de déférence envers les autres, car ils n’ont aucun respect de soi (pour commencer). Malgré tout, tu ne pourras pas rivaliser de rudesse avec eux. Non, Pete, tu ne pourras pas. Beaucoup d’entreprises s’attendent à ce que tu serves de bon exemple au public, en tant que détenteur de belles manières ; autrement, elles n’ont pas besoin de toi. Un professionnel est censé exhiber du calme, de la compréhension, du compromis.
« Toutefois il est aussi un être humain. Il aimerait recevoir aussi de la gentillesse. D’où peut-il bénéficier du traitement humain qu’il prodigue aux autres ? Naturellement, de la maison. Sans la douceur féminine dont m’a couvert ta mère, ma vie ressemblerait à un enfer. Cependant je ne décris point une situation à sens unique, dans laquelle la femme a l’obligation de te plaire et de te combler de douceurs. Toi aussi, en ta qualité d’homme, tu essayeras de rendre ton épouse heureuse.
« D’ailleurs, elle ne te comblera pas toujours de douceurs si tu la repousses, si tu lui donnes l’impression de n’avoir aucune importance dans ton existence. Donc, même si tu as connu une journée fielleuse au travail, même si tu crois que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue, tu n’ignoreras jamais les lèvres accueillantes ; tu ne repousseras jamais les mains jetées autour de ton cou ; tu ne resteras pas indifférent devant le visage souriant.
« Ces lèvres précieuses, ces mains velouteuses et ce visage angélique représenteront tes ressources ultimes, les seules et les vraies manifestations humaines et civilisatrices auxquelles tu t’exposeras de toute la journée.
« Tu ne croiras jamais que les tâches domestiques incombent à ton épouse de droit, comme si elle incarne la situation d’une esclave assurée par le contrat nuptial. Non, elle ne l’est pas. Une telle croyance vient d’une conception rétrograde des relations sociales. Ces jours-ci, des hommes s’occupent d’enfants, s’en vont à la blanchisserie, font le ménage et préparent les nourritures. En somme, les meilleurs chefs cuisiniers du monde sont des hommes. Si tu ne sais pas apprêter les nourritures, alors tu suivras un entrainement gastronomique ; tu achèteras discrètement un livre de cuisine et réserveras à ton épouse la surprise d’avoir préparé des plats succulents. Crois-moi, elle appréciera ton effort.
« En somme, une meilleure idée me vient à l’esprit : visite souvent ma sœur, ta tante Emma.
« Elle travaille comme un gourmet et un chef cuisinier à l’un des meilleurs hôtels-restaurants du pays.
« Quand ton épouse retourne à la maison, donne-lui un chaleureux accueil : un doux baiser, une étreinte, une boîte de bonbons, un petit cadeau ou n’importe quoi. Il faut toujours renforcer chez elle l’impression d’être la bienvenue dans sa propre maison, d’occuper une importante place dans ton cœur, de conserver son statut de princesse révérée et admirée.
« Au fur et à mesure que l’existence du mariage se consolide, ces échanges de douceurs, de gentillesse et d’assistance deviendront naturels, comme des réflexes.
« Mon fils, je te révèle le secret des mariages qui perdurent et qui portent un couple de quatre-vingt ans d’aller la main dans la main, un large sourire sur le visage, comme s’ils ont vaincu les contingences de la vie... »
Note: Commence à la page 4



Want to review or comment on this book?
Click here to login!


Need a FREE Reader Membership?
Click here for your Membership!



Popular Action/Thriller Books
  1. Rodrigo's Complete Story - Both Volumes of
  2. McKnight's Memory - Kindle / Audio
  3. 3 WILD THRILLERS - 1 true, 2 noir
  4. The Mexican Swimmer's Final Dive
  5. Clues of Chaos
  6. Adoption
  7. The Mexican Swimmer - Book Noir
  8. Rainbows and Banana Peels
  9. Between the Cracks
  10. The Cambodian Connection

Goodbye Baby Blue by Frank Ryan

A child is kidnapped, followed by several murders. A mystery thriller in the Sandy Woodings series. ..  
BookAds by Silver, Gold and Platinum Members

Authors alphabetically: A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Featured Authors | New to AuthorsDen? | Add AuthorsDen to your Site
Share AD with your friends | Need Help? | About us


Problem with this page?   Report it to AuthorsDen
© AuthorsDen, Inc. All rights reserved.